Des vacances ! On fait quoi ?

Par défaut

A part hiberner, j’veux dire ?

J’ai commencé un livre passionnant. J’étais aimantée par ce bouquin depuis environ 1 année, mais je ne sais pas pourquoi, je ne l’avais pas acheté. Je ne pensais certainement pas le trouver pendant mes vacances de Noel, dans cette grande surface lambda, en cherchant à me ravitailler le plus rapidement possible (puisque détestant ce genre d’endroit) en pq et en farine pour mon pain (la farine seulement pour le pain, pas le pq…). J’ai fait un crochet par le rayon bouquins et… tadaaammmmm :

IL était là.

Mon précieux.

« Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même ».

sans-titre

Il est tout simplement incroyable. Une grande clé qui me permettra d’avancer encore un peu plus dans ma quête d’évolution. Dans mon cheminement personnel. Je comprends mieux pourquoi je me sentais aimantée. Ce livre est tout simplement nécessaire, il est l’une des clés du trousseau permettant d’accéder à LA pièce (j’ai trop abusé des Escape Game, je crois).

Je l’ai lu en diagonal parce que j’étais avec ma puce. Je pense le relire entièrement, avec une prise de notes à côté. Oui, carrément. Une prise de notes. On s’éclate bien chez moi.

Ce livre m’a fait cogiter toute la journée, rien qu’avec une lecture rapide et impatiente. Comme une gamine qui arrache le papier de son cadeau, tant elle veut connaitre ce qu’il contient.

Ça vous ai déjà arrivé de lire, et de penser à presque chaque page : « c’est fou, c’est ça, c’est exactement ça ! » ? Avec des évidences qui vous sautent aux yeux ? Des prises de conscience à la pelle ? Eh bien, voilà.

Je pensais une blessure guérie alors que je portais simplement un masque. J’en pensais d’autres inexistantes et elles se sont révélées. Elles étaient si « logiques » en fait… que je me demande comment j’ai pu passer à côté…

Ce livre permet de travailler sur soi. Mais aussi de mieux comprendre son entourage. Et, ainsi, de faire preuve de davantage de compassion à son égard.

Je prévois bien sûr de me procurer le second livre, qui parle de la guérison de ces blessures.

fae169b78df485283ce1021fee9af10a_f1380

J’ai également en tête le livre Sorcières depuis quelques temps.

9782355221224

 

Je sais que ma petite librairie au parquet qui craque et qui sent si bon le vend. J’irais « me l’offrir » en fin de semaine.J’aimerais tant travailler dans cet endroit. Je pourrais ainsi, chaque jour, me shooter avec le parfum des pages neuves. Vous savez, comme les nouveaux cahiers, à la rentrée…

Des livres. Fût un temps, j’étais toute contente de m’offrir une crème pour le visage ou une robe. Aujourd’hui, ce sont des livres. Et la joie est mille fois plus intense, car je ressors chaque fois de mes lectures tellement plus « puissante », j’ai envie de dire !

Je me sens quelque peu euphorique aujourd’hui. Pourtant, mille choses me traversent et me préoccupent l’esprit et me questionnent, et m’angoissent et m’inquiètent… pourtant… rien n’à changé…

Mais POURTANT, et bizarrement, je me sens bien. Parce-que en cohérence avec moi même. Plus alignée. Plus épanouie. Plus confiante aussi.

J’ai appris, notamment grâce à ce livre, (Les 5 blessures) qu’il fallait traverser chaque épreuve avec amour. Aller de l’avant. Pardonner. Se pardonner. Et avancer. Que l’âme avait ses raisons d’avoir fait le choix de vivre tout cela. Et plus j’évolue, plus j’en suis convaincue. Je ne suis pas là par hasard.

Je le savais déjà, tout cela. Mais parfois, notre pensée a besoin d’être validée par des théories, par des personnes reconnues.

Qu’avons-nous fait d’autre pendant nos vacances ? Un petit marché de Noel. Un resto en tête à tête. De grandes balades en forêt comme à l’accoutumée. Le réveillon. Et puis ?

Et bien nous avons dormi. Quel bonheur ! J’ai l’impression d’avoir récupéré 10 ans de sommeil. Nous avons aussi écouté beaucoup de musique. Le salon s’est transformé en salle de jeux, de lectures, de yoga, de gouters… Et nous avons…

…limité, beaucoup, beaucoup limité le temps d’écran ! J’ai pensé qu’il pourrait être intéressant d’impliquer davantage ma fille. C’est bien beau de dire non. Mais, pour quelle raison au juste ? Et comment quantifier le temps passé devant les dessins animés ? Aux yeux de nos enfants, je veux dire, qui ont parfois du mal avec la notion du temps ? J’ai diffusé (pour soigner le mal par le mal, comme on dit) un petit film à ma fille, adapté spécialement pour les enfants, et qui parle des effets des écrans sur la santé, l’attention, le cerveau en général. Il « donne un cadre » : pas d’écran en mangeant, ni juste avant de dormir, ni dès le réveil… Ainsi, ce n’est plus maman qui dit non parce qu’elle n’est pas gentil… ce sont les docteurs qui le disent dans le petit film. Et qui expliquent pourquoi. Et ça, ça change tout. Ensuite,  elle va avoir sa cagnotte journalière. Et utiliser ses points pour regarder ou non un dessin animé. Plus de points, plus de télé, il faudra attendre le lendemain (ex : 1 point est équivalent à 15min). Sachant qu’il y aura un peu plus de points le weekend ou pendant les vacances. Et certains jours… pas du tout.

Pour finir ?

J’ai commencé un nouveau conte pour enfants. Inspiré par une poupée que je nous (me suis ?) offerte pour Noël. Une poupée Gorjuss. Ruby. J’ai craqué là. Je sais. Mais c’était Noël. Alors c’est pas trop grave, non ?

pouppe-gorjuss-ruby

Au tour du réveillon pour le 1er de l’an, à présent.

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s