Les effets indésirables… du développement personnel et de l’ouverture à la spiritualité.

Par défaut

Je souhaitais écrire sur les pièges que j’ai pu soit rencontrer personnellement, soit observer autour de moi, depuis que je chemine dans le domaine du développement personnel et de la spiritualité.

Je suis convaincue que toute leçon apprise et surtout retenue naît de l’expérimentation.

Mais j’avais tout de même envie de partager mes ressentis.

Alors, quels sont ces « risques » ?

Risque n°1/ Voir des signes et ressentir des intuitions partout et tout le temps

…alors qu’il peut s’agir d’un mental trop actif et qui a prit le dessus.

D’une sur cérébralisation.

Oui, l’intuition existe. Oui, je crois à la force de l’univers, à la loi de l’attraction, aux signes, aux synchronicités, à nos guides. Mais il faut savoir se montrer vigilent, car le mental est là, lui aussi. Et il tourne. Tel un hamster joufflu dans sa petite roue.

Parfois, on pose une question à l’univers, et l’on croit recevoir une réponse, alors que celle-ci n’est que le reflet de notre interprétation. On dit bien que l’on ne voit que ce que l’on veut voir…et ce sur quoi on focalise. Le cerveau cherche à se donner raison. Ainsi que l’ego…

haaaa l’ego !

Risque n°2/Tomber dans une quête égotique.

Alors que l’on souhaitait à la base se détacher de notre ego par le biais de toutes ces « thérapies », le piège/paradoxe pourrait être de s’embourber dedans jusqu’au cou, sans même s’en apercevoir ! Comment ? En donnant naissance, de manière inconsciente bien sûr, à une certaine fierté, à un certain pouvoir, à une « hauteur » vis à vis des autres. Voir, même, à la construction de toute une identité/personnalité autour de cela

Il est donc important de se regarder. Régulièrement.

Nous cheminons réellement vers la lumière lorsque nous nous sentons au même niveau que tout autre être humain constitué, comme nous, de chair et d’os.

Les sages sont aussi les personnes les plus humbles qui soient.

Risque n°3/ Se servir de tout cela pour venir camoufler une grande détresse, voir même une dépression. Un déni. S’évader via ce biais, et vouloir donner et se donner l’illusion d’une sérénité (qui sonnera faux, de toute façon), alors qu’à l’intérieur se trouve un vrai champ de batailles non réglées… qui ne feront qu’empirer si elles ne sont pas « traitées ». Travailler véritablement en soi, c’est d’abord prendre conscience de qui l’on est, pleinement, dans nos recoins les plus sombres notamment. Même si ça fait peur. Ce n’est pas maquiller notre être pour fuir sa réalité.

Travailler en soi, c’est en quelque sorte se laver, avec bienveillance, pour laisser apparaitre notre véritable âme. Il ne s’agit pas de la camoufler derrière des artifices…

Risque n°4/ Devenir un consommateur passif.

Dépenser trop de temps et d’argent dans des produits ou des services au lieu d’agir concrètement sur son comportement et dans sa vie au quotidien.

Le développement perso devient alors un simple prétexte à la consommation.

Le « gobage » d’informations sans mise en pratique est inutile. Donc, à un moment donné, il devient nécessaire de ralentir. De moins en écouter, de moins en lire… et de se donner un grand coup de pied aux fesses pour y aller.

J’ai bien appris. J’agis !

Inutile de payer qui que ce soit et quoi que ce soit pour apprendre à nous regarder, pour marcher dans la nature, ou pour apporter de l’amour dans nos relations.

Risque n°5/ Croire qu’à partir de maintenant, tout sera beaucoup plus simple.

Et non ! La vie est et reste la vie. Et l’être humain… un être humain ! Dans toute sa complexité et son imperfection. Avec des moments de joie mais aussi des passages à vide, de colère, de tristesse, de désespoir… toutes ces émotions seront peut-être et surement mieux gérées, mieux comprises, et de plus en plus passagères qu’avant. Mais elles ne disparaitront pas.

D’autant que vivre en tant qu’être éveillé n’est pas toujours facile dans notre jungle sociétale.

Mais nous sommes ici pour apprendre.

Et pour tracer notre route à travers notre mission d’âme.

Risque n° 6/ S’éparpiller.

Vouloir tout faire. Et on dit bien que lorsque l’on veut tout faire… on ne fait rien !

Risque n°7/ Vouloir devenir quelqu’un d’autre.

…alors que la première chose à faire est d’abord de s’accepter tel que l’on est et d’apprendre à s’aimer pleinement ainsi. Tout en « apprenant » sur le fonctionnement de l’homme et de la vie. Tout le reste suivra de manière fluide, sans efforts j’ai envie de dire, ou presque. L’évolution, le changement, tout se fera de façon naturelle et logique, avec le temps et à mesure des prises de conscience.

Risque n°8/Tout gober. Ou, à l’inverse, tout rejeter et juger.

Il est important de se faire sa propre opinion tout en restant ouvert à toutes les possibilités, et de trouver notre vérité. Celle qui résonne en nous. Laisser de côté ce qui ne nous parle pas, sans pour autant le juger négativement.

Poser un regard neutre sur les nouvelles idées.

Les accueillir. Les observer. Et ressentir : est ce que ça résonne en moi ?

Risque n°9/ Laisser d’autres personnes prendre le pouvoir sur nous, sous prétexte qu’elles ont un don, suivies des stages ou une formation. Nous sommes les maitres de notre vie. Avec un libre arbitre.

Sans compter qu’il faut savoir se montrer vigilent dans « ce milieu ». Beaucoup de gens sont merveilleux et réellement doués. D’autres sont là uniquement dans le but de se faire de l’argent.

Je suis passionnée par la psychologie, par le mystère de l’univers, par les énergies, par les anges, par le bien-être et la santé en général, par les vertus des plantes et des pierres, et par tant d’autres sujets fascinants, depuis à peu près… toujours. J’ai enfin le temps et l’occasion depuis quelques mois de m’y ouvrir encore davantage. Je suis passée par un « travail d’épuration » très puissant, dernièrement. Et je travaille encore sur mes blessures. Je croyais des choses réglées… alors qu’elles ne l’étaient pas du tout. Je me permettais de voir le mal être chez les autres mais j’étais incapable de détecter le mien… bref, le chemin est long et parfois compliqué. J’ai eu des moments de totale « illumination »… qui retombaient par la suite comme des soufflets. Il faut vraiment apprendre à garder un certain recul, plus que nécessaire. Lorsqu’il s’agit d’une passion, c’est parfois compliqué. Mais j’ai appris à le faire. Je sais maintenant vers quoi, et vers qui aller et me tourner. Je me fais confiance, à moi. Avant toute chose.

Se faire confiance, à soi.

Enfin, risque n°10/ S’isoler. Lorsque l’on se lance dans cette grande quête de l’évolution, on peut avoir tendance à s’enfermer un peu là-dedans. A percevoir de la toxicité dans trop de personnes ou de relations, à tord. A ne plus oser se lâcher, et à se couper de la vie, au final.

Alors que le plus grand des enseignements, c’est simplement d’exister. D’être dans la vie. Dans le flow. De se laisser porter.

Si l’âme s’est matérialisée, c’est pour expérimenter cela.

Et la vie… c’est l’amour. Autrement dit, c’est les autres.

Débranchez un peu votre cerveau.

Et embarquez.

C’est maintenant que ça se passe.

🙂

Extrait du livre « Réveillez le chaman qui est en vous », de Arnaud Riou, et qui illustre parfaitement cet article et fait vraiment sens pour moi : « …comment nous ouvrir au ciel tout en gardant les pieds sur terre, comment intégrer l’invisible tout en restant pragmatique, ;/…, comment communiquer avec l’esprit des arbres, de la foret, des animaux, des défunts, tout en conservant une communication cohérente avec notre entourage./… La peur que l’invisible ne m’enferme dans un monde à part m’a servi de garde-fou. »

person raising hands near sea at sunset

Photo de Kobe Michael sur Pexels.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s