A tous les allergiques. / Et aux autres.

Par défaut

Je suis allergique.

Depuis 31 ans, si mes souvenirs sont bons.

Cela signifie que, durant 1 à 2 mois par an, au printemps, j’éternue (30 fois de suite, avec les pans de morve),, je pleure, je me gratte les yeux, je me mouche… alors ça peut sembler anodin. Ce n’est pas très grave en effet. Mais c’est franchement, disons-le, franchement chiant, voir même handicapant selon les jours.

Je viens par exemple de passer 48 h cloitrée avec ma fille alors que nous avions prévu une grande sortie. J’ai eu une crise comme jamais je n’en avais connu, mercredi dernier, qui m’a empêchée de sortir par la suite et… je prive donc mon enfant de ballades. Ainsi que mon chien. J’ai l’impression de me trainer, d’être inefficace. Chaque tache, chaque activité, étant interrompue par des éternuements et des « mouchages » intempestifs …

Bref. La galère.

Je redoute les apéros dans le jardin et les restos en terrasse. Tout le monde profite du beau temps et des jolies fleurs… sauf bibi.

Aucun traitement ne fonctionne. Ni chimique, ni naturel.

A part me shooter à la cortisone éventuellement.

J’ai décidé d’attaquer le problème un peu différemment cette année. En essayant d’écouter et de comprendre ce que ces allergies tentent de me faire passer comme message.

Pour cela, je me tourne vers différentes sources.

Je m’en suis souvent sortie comme ça jusqu’ici : lorsque j’ai quelque chose à régler, je me penche à fond sur le sujet. Puis je mets des actions en place en fonction de ce que j’ai appris durant mes recherches. C’est moins cher qu’un psy. Et ça marche –pour le moment. Je ne dis pas que JAMAIS je n’aurais recours à un pro.-

Voici ma première source pour travailler la question : https://www.ecoutetoncorps.com/fr/ressources-en-ligne/chroniques-articles/pourquoi-y-t-il-de-plus-en-plus-dallergies/

Lise Bourbeau, of course. La grande prêtresse. Rires.

Cet article me parle. Et je le recommande à tous les allergiques.

S’en suivra un long travail en profondeur, au-dedans de moi-même… qui durera sans doute plusieurs années…

Et vous ? Existe-t-il chez vous un petit souci de santé que vous pourriez essayer de comprendre, d’aborder de la sorte ? Au moins pour essayer ? Qui veut jouer au cobaye ?

Belle journée pollenisée.

PS. Outre cet article, tout le site de « Ecoute ton corps » est une mine d’or. Je vous invite à l’explorer.

sakura tree

Photo de Oleg Magni sur Pexels.com

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s