Défi de mars, en avant ! On boycotte les grandes surfaces.

Par défaut

Nouveau mois, nouveau défi.

J’ai décidé de ne pas mettre un seul pied dans une grande surface, durant tout mars (et plus, si affinités). Bien évidemment, pas de drive non plus… 0 achat en GMS.

Je réalisais déjà la plupart de mes courses en petits magasins, sur les marchés, ou via le site Internet Greenweez. (D’ailleurs je m’interroge sur ce site ? Est-ce une bonne idée ? Toujours est il que les produits bio sont de bonne qualité et plus accessibles que nulle part ailleurs…). Mais je m’autorisais toujours la routinière et indispensable virée mensuelle au Super U ou chez Carrefour. Je « faisais » les stocks » pour le mois, concernant tout ce qui est lessive, sacs poubelle, papier toilette… car la grande question qui demeure (mais vais-je oser la poser) est : comment se torcher écolo, sans y laisser sa peau ? Aussi bien financièrement que… épidermiquement parlant. Parce que le pq « bio », c’est cher, et ça décape un peu quand même, vous trouvez pas ?

Ne réduisons pas mon défi mensuel à la recherche du papier hygiénique naturel idéal mais un peu quand même

Palpitant.

Une de mes –modérée– craintes se situe bien évidemment au niveau de mon budget. Mais après tout, si je cuisine uniquement des produits bruts, et que je consomme en conscience (= en évitant tout surplus et les choses inutiles pour moi, à savoir l’alcool, trop de viande, la charcuterie, les gâteaux industriels, etc.), je devrais pouvoir m’y retrouver.

Notre santé, en tout cas, s’y retrouvera !

Alors vive les soupes. Les bols de légumineuses. La cuisine en gros dans la marmite de mamy, qui permet de manger pendant 3 jours de façon économique… et le pq qui gratte.

Sur cette petite note d’humour, je m’engage solennellement à relever ce challenge motivant, et vous souhaite une belle soirée.

agree-1728448_1920

Défi février – alimentation : il est temps de bousculer un peu nos habitudes !

Par défaut

Comment on fait pour avancer ?

En se remettant en question. Sans cesse.

En s’informant. En essayant. En constatant. En rectifiant. En s’écoutant.

Et les vacances sont toujours une belle opportunité pour commencer à entreprendre sereinement quelques changements !

watering plants with a watering can

Cette photo me fait penser à un soir d’été, chaud et serein, dans le jardin. Je sens d’ici tous les parfums… Elle me donne aussi envie de croquer une belle salade !

Je me considère comme étant une personne qui cuisine et s’alimente sainement.  Produits bios. Bruts. Légumes de saison et de producteurs locaux dans la mesure du possible.

Et pourtant !

Après avoir ingurgité (!) des heures de conférences et d’interviews sur le sujet, j’ai réalisé que j’avais encore pas mal de progrès à faire dans ce domaine.

Et puis, j’ai constamment besoin de sortir de ma zone de confort.

Il faut que ça bouge. Que ça innove.

Je pars donc à l’aventure avec de nouvelles habitudes alimentaires à mettre en place sur tout le mois de février -je ferais ensuite un bilan. Avant de repartir avec un nouveau plan « ajusté », en fonction de celui ci-.

1/ On bannit le lait.

Mais l’industrie agroalimentaire dit pourtant que le lait = calcium ? Et oui je vous laisse deviner pourquoi bien sur ! Toujours le même refrain.  Le fric. C’est chic.  Oui je l’aime bien celui là…

En fait…

On trouve plus de calcium dans du brocoli que dans le lait

Et le lait déminéraliserait même l’organisme. Il peut aussi apporter son lot d’effets secondaires chez nos enfants : problèmes d’ORL à répétition, mal des transports, hyperactivité, etc. sans que l’on y pense. Sans que l’on ose associer cette cause à effets.

2/ On reprend de la vitamine D. Je vais tester l’huile de foie de flétan (la garantie d’une vitamine D entièrement naturelle. Non synthétique.).

3/ On réduit gluten, pour voir. A priori, il pourrait être à l’origine de beaucoup de maux (dépression, fatigue chronique, migraines, etc.) … . En effet, sans être intolérants, nous pouvons tout de même avoir, sans le savoir, une sensibilité au gluten… celui ci, semble-t-il, agirait comme une sorte de glue sur nos intestins

 

4/ Remplacer le sucre par le miel.

5/ Cuisiner à la vapeur.

6/ Bannir le micro-ondes. Je devrais trouver une solution sur mon lieu de travail… mais les solutions, ce n’est pas ce qui manque, non ? A part quand on veut se trouver toutes sortes d’excuses, je veux dire ?

7/ Manger « vivant ». (ça veut dire quoi, manger vivant ?).

8/ Varier les couleurs et diversifier. Cuisiner avec plaisir, bonheur, et détente. Manger dans le calme (sans écran, of course) et dans le partage.

9/ Bref, consommer, cuisiner, et déguster… en toute conscience !

10/ Et constater ! Les effets sur notre corps, notre esprit, notre sommeil, nos maux, etc.

Cette aventure va nous permettre de découvrir de nouvelles saveurs et recettes, et de réveiller un peu nos papilles et nos assiettes ! Je m’en réjouis d’avance !

Et vous ? Vous en pensez-quoi, de tout ça ?