Bientôt Noël. + quelques remèdes natures pour les petits maux de la grossesse.

Par défaut

La fin de cette année 2019 me semble propice… au repli sur soi.

Pas un repli négatif non. Une sorte de mise au repos. Je prends soin de moi, de nous, pour mieux repartir après mon congé maternité. Je poursuis avec passion le travail que j’ai commencé à mener en moi il a maintenant un petit moment de cela.

J’appui sur pause. Je bouquine. Je planifie. J’envisage. Je lâche prise. Je guéris quelques maux. Et en découvre d’autres.

Bref…ma vie semble un peu suspendue… et se réorganise.

Tout mon corps en avait besoin finalement. Mon esprit aussi. Et je dois dire que le fait de vivre ce congé pendant l’hiver est une très bonne chose.

Petite, Noël me semblait magique. Puis, à mesure que j’ai grandi et que j’ai pris conscience de ce monde, j’ai commencé à me sentir nostalgique et mélancolique à son approche.

Tant de choses me paraissent incohérentes. Aberrantes. Folles. Inacceptables. Injustes.

Nous donnons notre confiance à des médecins manipulés par des labos qui ne pensent qu’au profit… des médicaments sont prescrits à tour de bras, parfois sans raison, et ils entrainent d’autres maladies, qui nécessiteront encore d’autres traitements… et c’est un cercle sans fin. Tout ça pour quoi ? Pour le profit. Des liens de cause à effet sont tus, censurés. Pourquoi ? Pour le profit. (pilule et ambolies, stérilet et dépression, etc, etc.). Des solutions naturelles ne sont pas reconnues uniquement parce qu’elles ne rapporteraient rien (hormis la santé des patients !).

Et après on vient nous parler du trou de la sécu…

Nous réduisons notre consommation d’eau pour sauvegarder la planète tandis que nous irriguons généreusement les stades de foot. Nous organisons des collectes de riz pour envoyer dans les pays en galère, en même temps que nous leur fournissons des armes pour s’entretuer. Des personnalités sont souvent rémunérées à outrance (à quel titre et pour quel mérite ??? on se le demande parfois trop souvent) pendant que certaines familles n’ont presque rien pour vivre… et qu’elles devraient, en plus de cela, donner à toutes les collectes de fin d’année, toutes les associations, les calendriers; voir même à l’éducation nationale (ventes de chocolats, de photos, etc)… .

Et encore, si l’on savait tout… ! Nous deviendrions fous. Nous serions dépassés.

J’aime les gens. Mais je me sens en même temps complètement dépitée et dégoutée par l’espèce humaine. Ou bien encore, je trouve tout cela presque risible.

Je préfère me retirer.

Bientôt Noël oui. Qu’est ce que Noël ?

Une avalanche de foie gras et de plastique ? La hausse des prix ? Des gens affolés se bousculant à la recherche du cadeau idéal ? Des grèves ? (non pas qu’elles ne me semblent pas justifiées ni légitimes… mais pourquoi toujours en décembre ? si quelqu’un à la réponse, je suis toute ouïe).

Une sensation d’accélération, de folie, chaque fin d’année. Et ça me ferait presque peur.

Ne serait-ce pas plutôt le moment de se calmer ? De se retrouver ? De ralentir ? De redonner du sens à nos vies, et d’agir avec bon sens ?

Voici une vidéo d’Orlane, de la chaine « Libre et sauvage », que j’aime beaucoup !!!

Sans transition, voici 2/3 trucs « trouvés » durant ma grossesse dans le but d’éviter toute prise de chimique.

Manque de fer/anémie :

2 bouchons dans un grand verre d’eau + le jus d’un citron pressé (très important : sans prise de vitamine C avec le fer, celui ci ne se fixera pas).

+

Spiruline (5 gélules par jour). De préférence de la paysanne, française.

…ha oui et des betteraves rouges rappées….

…et un boudin noir par semaine !

Gingivite de grossesse / déchaussements des dents :

Propolis + décoction de sauge en bain de bouche, chaque jour.

La sauge répare les gencives qui se rétractent. La propolis soigne et désinfecte, assainit les gencives.

Vous pouvez compléter avec des bains de bouche avec de l’huile de traction. Je vous laisse fouiller sur le net si vous ne connaissez pas !

Si, comme moi, vous êtes une angoissée de la canine, prenez rendez-vous avec un spécialiste, au moins pour recueillir son avis et un bon détartrage.

2 brossages obligatoires par jour. Pendant loonngggtteeemmmppss ! Et pas trop fort. C’est la meilleure prévention.

Aigreurs d’estomac :

Eau de Ste Yorre, ou bicarbonate de soude alimentaire.

Par pitié, fuyez le Gaviscon. Chez moi, c’est un gros mot.

Des problèmes de transit ?

Mangez de la soupe. Plein de soupe !

On en a de la veine !

Perso, j’ai l’impression d’avoir un afflue sanguin monstrueux pour cette 2eme grossesse.

Un jet d’eau froide derrière chaque jambe en fin de douche. Des bas de contention. Et de la marche. (J’évite le poirier, on se demande bien pourquoi !).

Les gels rafraichissants ? Haha ! Ça ne sert à RIEN !

Vergetures :

De l’huile végétale. N’importe laquelle. Coco, olive, argan…

Les crèmes ne servent à rien d’autre qu’à vous plumer !

La fesse molle :

Rires ! Quoi, il s’agit d’un mal de grossesse comme un autre non ?

Des squats. Un petit peu chaque jour. Si, si, c’est possible.

Pour finir, j’ai fais des séances de reiki durant toute ma grossesse. Une bénédiction pour rester zen !

Je fais appel à Morgane, qui est juste… exceptionnelle. Et d’une justesse… grâce à elle, j’ai pu faire face à beaucoup de peurs, et apprendre à me ré ancrer.

Si vous souhaitez découvrir cette formidable thérapeute :

http://www.morganeguidance.com/pages/page.html

Bonne fêtes de fin d’année à tous.

Reiki et access bars. Rapide retour sur mon expérience !

Par défaut

En ce qui concerne les « modalités » je vous renvoie à nos amis moteurs de recherches…

En effet, je ne viens pas vous expliquer comment ça marche, ni pourquoi, ni encore vous lister les bienfaits attendus / théoriques (tout ça, vous le trouverez sur Internet). Je viens partager ma propre experience, depuis mon modeste recul sur quelques séances.

Bien qu’ayant ressenti assez peu de choses à distance (car, oui, j’avais opté pour un thérapeute à distance les premières fois), les bienfaits se sont tout de même révélés les jours et les semaines qui ont suivis.

Une clarté d’esprit. Plus de calme. D’acceptation. D’ancrage. De « connexion » avec moi-même. D’intuition. Moins de cogitations incessantes. Et la « certitude » qui se dessinait sur le chemin à prendre.

La dernière séance, à domicile, fût nettement différente. J’ai tout de suite senti « la présence de l’énergie ». Comme l’impression d’être une sorte de gros aimant.  Sous un deuxième gros aimant : les mains de ma thérapeute. Du Reiki combiné à de la relaxation/méditation, à travers du scan corporel et de la visualisation.

Presque chamanesque !

Des larmes ont même roulées sur mes joues. Sans que je puisse les retenir.

J’avais comme « déposé » mon enveloppe corporelle sur la table. Celle ci me semblait tellement lourde ! Comme enfoncée dans la matière. Et plus mon corps paraissait lourd, plus mon esprit, lui, se faisait léger. Presque « envolé ». Une petite plume delestée de tant de tourments et de soucis « terrestres ».

Je suis restée dans ce doux « flottement », cette tranquillité d’esprit, tout le weekend… puis toute la semaine qui a suivie.

En cohérence avec moi-même. Droite dans mes pompes. Tout me semblait plus limpide, plus fluide, plus logique. Mon mental tournait moins. J’avançais avec davantage de confiance et de paix. Comme si chaque question allait trouver sa réponse, de toute façon. Et chaque clé, sa serrure. Alors pourquoi stresser à outrance ?

Comme si toutes mes inquiètudes, bien qu’encore présente, semblaient trouver… une modération, une sagesse, une confiance, malgré tout.

Vivre le moment présent. Avec amour. Et avec paix.

Voilà, ce que le Reiki m’a apporté.

J’ai également fait ma première séance d’Access Bars. J’y pensais depuis le mois de mars ! Il m’a donc fallu sept mois pour sauter le pas. Sur le moment, rien de très spécial. Mais il parait que des changements, des « déclics » peuvent s’opérer dans notre tête, dans notre esprit, quelques semaines voire même un mois après le soin. Si les Bars pouvaient balayer en moi le peu de croyances limitantes qu’il me reste, et auxquelles je m’accroche encore parfois, ce serait avec plaisir !

Un peu comme si je sortais les poubelles dans ma tête…

Pour ma part, et cela ne concerne que moi, et mes besoins, à mon niveau… mais je suis convaincue d’avancer davantage en 3 séances de Reiki et une d’access bars (prises sur 4 mois)… qu’en tournant en rond pendant 5 années, voir davantage, avec un psy.

Cela dit, rien n’est gravé dans le marbre ! Il y a encore quelques temps, je prônais le « je travaille seule sur moi et inutile de dépenser de l’argent pour cela ! ». Finalement… seule, j’y suis arrivée oui, mais seulement en partie. Disons que j’ai fait la moitié du chemin. C’est déjà énorme ! Mais au bout d’un moment, je me suis mise à buter. Et j’ai cessé d’avancer.

Ma rencontre avec l’énergétique a été pour moi une vraie révélation à ce moment-là !

Pour ceux que l’idée de payer rebuterait… je vous invite à vous poser quelques questions.

Par exemple :

A combien estimez-vous votre personne ? Votre bien-être ? Votre vie ? Celle de vos enfants (car c’est sur eux bien souvent, ne l’oublions pas, que nos blocages/blessures se répercutent… ainsi que sur toutes nos autres relations d’ailleurs) ?

Et si vous décidiez d’investir sur vous-même, plutôt que dans un resto, pour changer ?

Voulez-vous vraiment avancer ? A l’intérieur de vous et dans votre existence ?

A ceux qui affirmeraient ne surtout pas avoir besoin de travailler sur eux, être très bien comme ça, ne pas avoir besoin de tout ça… et bien si vous en êtes à ce point, niveau ego et refoulement… c’est que, à l’inverse, vous en avez peut-être 1000 fois plus besoin que quiconque autre !! (je ne suis pas certaine de ma formulation sur ce coup là).

Tout le monde, à mon sens, gagnerait à travailler sur soi. Sans exception.

Bonne journée, et bon avancement en votre personne.

sunset-691848_960_720